L’#Indonésie meurtrie par un #tsunami: au moins 373 morts !
| France | Actualité  Vu 17128 fois
Article N°22049

L’#Indonésie meurtrie par un #tsunami: au moins 373 morts !

Seulement 3 mois après le terrible tsunami de l'île de Célébe, avec un lourd bilan humain (2 256 morts, 580 blessés, et plus de 5 000 disparus), et 14 ans après le terrible tsunami du 26 Décembre 2004, l'Indonésie est de nouveau frappée en plein cœur par le phénomène en cette journée du 23 décembre 2018.

Le 22 Décembre 2018, à 21h30, un important tsunami a frappé les abords du Détroit de la Sonde.


Le bilan humain est lourd, puisqu'à cette heure, il s'élève à 373 morts, 1 016 blessés, et 57 disparus. Les bâtiments détruits se comptent en plusieurs centaines, et les opérations de secours s'avèrent très difficiles sur le terrain, car il s'agit souvent de localités isolées sur de petites îles, où les infrastructures portuaires ont été totalement détruites.

Les premières remontées d'infos ont permi de comprendre en partie le déroulé des évènements. Le gouvernement indonésien aurait en premier lieu pensé à une forte marée montante dût à la pleine lune de cette nuit, ce qui a engendré une mauvaise information de la population, à qui on a demandé de ne pas s'affoler... Evidemment, en moins d'une heure l'ensemble de la région a subit le tsunami, et malheureusement trop tard : le gouvernement a réalisé qu'il s'agissait bien d'un tsunami, et a tweeté des excuses publiques quand à l'alerte manquée. La marée montante de la nuit fut un événement très aggravant dans la survenue du phénomène, trompant la population et le gouvernement, et augmentant nettement la puissance du tsunami, engendrant une double peine parmi la population et les touristes de la région.

Cette vidéo prise en plein milieu d'un concert permet de réaliser à quel point la population a été prise par surprise cette nuit-là !
https://www.youtube.com/watch?v=1ZuTioV4xDM

Mais que s'est il réellement passé ? Comment se fait-il qu'il n'y ai pas eut d'alerte aux séismes comme lors du tsunami de Célèbe en Septembre dernier, ou lors du 26 Décembre 2004 ?
Cette région touristique et densément peuplée était déjà en alerte depuis quelques mois avec l'augmentation accrue de l'activité volcanique de l'Anak-Krakatau... Volcan dont j'avais déjà parlé dans un précédent article, faisant le tour des volcans de l'année 2018. Mais quel est le rapport entre les éruptions du Krakatau et le tsunami qu'il vient de se produire ? Toutes les données enregistrées convergent vers ce volcan, qui serait donc le coupable dans la survenue de ce meurtrier tsunami. Pour les passionnés et passionnées du domaine, on vient de vivre un événement exceptionnel ! Car la dernière fois qu'un volcan produisait un tsunami majeur, c'était le 27 Août 1883, avec le... Krakatau !

Le Krakatau n'est pas seulement l'un des volcans les plus célèbres du monde, il est aussi à l'origine de la plus puissante explosion de l'histoire, avec une puissance explosive de 400 Mt de TNT, l'octuple de la Tsar Bomba, la plus puissante bombe thermonucléaire qu'on ait fait explosé sur Terre, avec 50 Mt de TNT. En comparaison, les plus puissantes têtes nucléaires françaises actuelles font 300 Kt de TNT, soit 167 fois moins puissant que la Tsar Bomba, et 667 fois moins que l'explosion du Krakatau le 27 Août 1883.

Pour se donner une idée, voici une comparaison du rayon d'action de ces deux bombes, comparée a l'échelle de notre petite ville provinciale qu'est Paris. Les images proviennent de ce site anglais : https://nuclearsecrecy.com/nukemap/


A gauche voici l'explosion d'une bombe nucléaire de 300 Kt sur Paris, et à droite, la Tsar Bomba avec ses 50 Mt.
Légende :
- cercle orange Degré de brulûre dût à l'effet thermique de l'explosion, le dernier cercle en allant vers l'extérieur étant la limite maximale où l'on peut subir ces brulûres ;
- cercle gris et rouge Niveau de puissance du souffle, avec les dégâts qui vont avec. Le rouge étant celui où les bâtiments en béton armé sont rasés, et le dernier cercle gris en allant vers l'extérieur celui de la limite maximale où des vitres peuvent exploser sous la violence de l'onde de choc.


Voici la comparaison d'une explosion de 50 Mt à Paris et 300 Kt sur Lyon, pour réaliser la différence de puissance entre les deux.

Comme on peut le voir ici, 50 Mt c'est violent... Alors imaginez vous, une explosion qui est 4 fois plus puissante que la Tsar Bomba ? Bien sur une explosion volcanique n'a strictement aucun rapport avec une explosion nucléaire, mais c'est juste pour vous donner une idée de la puissance monumentale de l'explosion du Krakatau en 1883.


Voici une lithographie faite par Parker et Coward, représentant l'activité éruptive du Krakatau en Août 1883.

L'explosion est si violente, qu'elle est entendu jusqu'à Alice Spring (Australie) à plus de 3 500 km de là, et jusqu'à l'île Rodrigues dans l'Océan Indien à plus de 4 800 km ! C'est pas moins de 1/12e de la surface de notre planète qui entend l'éruption de ce volcan. Le son est si puissant, que toutes les populations situées à moins de 160 km de rayon autour du Krakatau, subissent des altérations persistantes de l'auditions, car à cette distance le bruit est équivalent à plus de 180 décibels, soit l'équivalent du bruit des réacteurs de Ariane V au décollage, et on est à 160 km du lieu de l'explosion ! Sur place, le bruit aurait atteint les 280 décibels, ce qui est juste inimaginable...

A moins d'une cinquantaine de kilomètres du volcan, les personnes présentes ont totalement perdu leurs auditions de manière permanente. L'onde de choc accompagnant cette effroyable explosion a même fait exploser des vitres jusqu'à Batavia (l'ancien nom de Jakarta, la capitale de l'Indonésie) ! Cette même onde de choc fera plusieurs fois le tour de la Terre, et seront observables par barographe 5 jours plus tard... Un maréographe dans le Golfe de Gascogne enregistrera même ces effets sur la mer, faisant penser dans un premier temps aux effets du tsunami provoqué par le volcan.


Carte chronographique de la propagation du tsunami engendré par le Krakatau en 1883.

D'ailleurs on y vient à ce fameux tsunami volcanique ! Le massif volcanique constitué de 3 cônes s'effondrant sous le coup de l'explosion, qui reste encore aujourd'hui un mystère quand à son origine, s'enfonce rapidement dans les profondeurs du Détroit de la Sonde, soulevant des vagues de plus de 41m de haut ! Les plus hautes vagues du tsunami de Décembre 2004 atteignirent 30 m... En moins d'une heure, tout le détroit est complètement balayé par le tsunami, sous un ciel de ténèbres provoqués par l'immense panache de cendre du volcan, qui atteint les 50 km de hauteurs. Le bilan humain est très lourd, avec 36 417 morts, dont 36 000 uniquement pour le tsunami consécutif à l'effondrement du volcan.


Evolution du relief du Krakatau depuis 1883.

Cet épisode éruptif ne sera pas le dernier, car à partir de 1927, un nouveau volcan émerge au milieu de la caldeira, l'Anak Krakatau qui en javanais veux dire « Fils du Krakatau ». Il n'a eut de cesse de s'agrandir depuis 1927, atteignant plusieurs centaines de mètres de hauteur en 2018, où il a repris une très forte activité éruptive au cours du mois de Juillet. Depuis, l'intensité éruptive a augmenté graduellement, atteignant un pic au cours du 22 Décembre 2018.
Hors le volcan est constitué de couches de cendres, de laves, et d'autres matériaux plutôt instables depuis un siècle, soumis aux fortes pluies, et à l'érosion naturelle de la mer et des courants. De plus l'activité sismique tend à destabiliser l'édifice continuellement, ce qui finit tôt ou tard par engendrer l'évènement le plus redouté dans le domaine : l'effondrement d'une partie du flan du volcan vers la mer !

Vidéo de l'Anak Krakatau en éruption peu après le tsunami : https://youtu.be/JdnUU8IFZiE

C'est l'hypothèse la plus probable quand à la survenue du tsunami dans la nuit du 22 au 23 Décembre. Quelques minutes après une nouvelle éruption plus importante que d'habitude, une partie du flanc de l'Anak-Krakatau se serait précipitée vers les profondeurs, soulevant une importante vague qui a frappé l'ensemble du Détroit de la Sonde. A cela s'ajoute une forte marée, qui a engendré un niveau de la mer bien plus haut que d'habitude, rendant un tsunami probablement anecdotique en tsunami destructeurs et meurtriers...

Voici une vidéo qui représente l'animation d'un tsunami ayant une origine volcanique : https://www.youtube.com/watch?v=AXHN14IHtLY

Pour l'Indonésie c'est la 2nd fois en 3 mois que le pays est fortement endeuillé par un tsunami, après le terrible tsunami de l'île de Célèbe en septembre dernier. Surtout, le choc lié au tsunami, en plus de son origine totalement inhabituelle, y compris pour un pays avec autant de volcan que l'Indonésie, c'est sa date... Le 22 Décembre 2018, c'est très proche d'un certain 26 Décembre 2004, le tsunami le plus meurtrier de l'histoire, avec pas moins de 230 000 morts et disparus, dont 168 000 uniquement pour l'Indonésie. Ci-dessous voici le bilan humain précis engendré par ce tsunami :

 

Je sais bien que c'est Noël aujourd'hui, enfin le réveillon, mais pour nos amis indonésiens, ce 26 décembre est une date inscrite à tout jamais dans leurs calendrier, en lettre de sang. Et avoir un tsunami meurtrier à 4 jours d'une telle date, ça rappelle des souvenirs très douloureux, d'autant plus que ce tsunami fut le dernier plus meurtrier depuis... Celui du Krakatau ! Donc la symbolique de ce tsunami est très forte !

Voici un documentaire très intéressant quand à l'origine du tsunami du 26 Décembre 2004, ainsi qu'à de futures tsunami potentiels à travers le monde : https://www.youtube.com/watch?v=de9h9erBOH8

Malheureusement pour ce pays, ce ne seront pas les derniers, car sa géologie avantage les forts séismes, éruptions volcaniques, et tsunami. C'est la malédiction et la bénédiction du pays, dont les ressources minières et alimentaires sont directement liés à cette activité volcanique permanente, le pays étant situé à un carrefour de plaques tectoniques qui glissent les unes sur les autres, avec plus de 300 failles répertoriées à travers toute l'Indonésie.

Carte montrant le géodynamisme de l'Indonésie (les nombres en noirs correspondent à l'avancée des plaques en cm/an) :


Carte présentant l'ensemble des volcans ayant produit une éruption volcanique depuis 1900 :


Cela aurait put être la fin de l'article, cependant en le cloturant, j'ai appris qu'un autre volcan s'est fortement manifesté, et donc voici une sublime vidéo de l'éruption de l'Etna du côté de l'Italie en ce 24 Décembre 2018, afin de terminer cet article sur des volcans qui auront marqué l'année 2018 !


Et bien sur un lien vers un article plutôt assez complet de Libération, et moi je reviendrai plus tard sur l'article concernant les volcans de l'année 2018, afin de faire des rajouts dernières semaines : https://www.liberation.fr/depeches/2018/12/24/eruption-de-l-etna-en-sicile-seismes-et-colonne-de-cendres_1699612

Joyeux Noël à tous, et merci d'être toujours aussi nombreux à consulter Extrême Météo !

 


Florian TOURRETTE

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant