Coup de froid transitoire et pluies assez fortes dans le sud-est

| France | Actualité  Vu 10260 fois
Article N°23511

Coup de froid transitoire et pluies assez fortes dans le sud-est

Une descente froide d'intensité modérée s'opère dimanche avec un coup de froid qui s'installe jusqu'en milieu de semaine prochaine. En lien avec cette descente froide, ce sont de nouvelles pluies fortes qui pourront intéresser entre dimanche et lundi PACA et également les régions à l'est du Rhône jusqu'au Jura. 

MISE A JOUR Samedi 30/11/2019 :

Les prévisions demeurent "inquiétantes" pour le sud-est et notamment le Var avec toujours ce secteur entre les Maures et l'Estérel visé demain par des pluies abondantes peu mobiles avec même possiblement un caractère orageux. L'épisode sera en deça de celui du week-end dernier mais le souci reste le même, c'est qu'il intervient à une semaine d'intervalle avec des sols maintenant gorgés d'eau, des cours d'eau qui ne demandent qu'à réagir et des populations qui commencent seulement à panser les plaies. Sans parler de possibles phénomènes de glissements de terrain.
Pour notre part, nous ne sommes pas optimistes avec la faible mobilité attendue de ce système pluvieux. Les dernières sorties de modèles envisagent même des cumuls localisés de plus de 150 mm vers la vallée de l'Argens fortement éprouvée.
On surveillera aussi les réactions des cours d'eau dans le Vaucluse avec de fortes précipitations parfois orageuses à craindre entre les Bouches du Rhône et ce département. 

Voici la vigilance Météo France qui vient d'être mise à jour à 16 H :

 


Attention également demain à de possibles phénomènes tourbillonnaires isolés sur la zone littorale des Bouches du Rhône et du Var en raison d'un environnement cisaillé en surface notamment.


Vous pouvez reprendre le bulletin initial réalisé hier qui reprend l'essentiel des explications pour l'épisode méditerranéen à venir et le coup de froid temporaire. 
On notera toujours demain la probabilité de quelques chutes de neige très éparses à basse altitude entre le nord de la région Parisienne, la Picardie en allant vers les Ardennes et le Haut pays Lorrain. 


BULLETIN INITIAL

EXPLICATION TECHNIQUE
:


Une dépression glisse du proche Atlantique à la Péninsule Ibérique, suivie de très près par une cellule anticyclonique qui s'érige en direction de l'Islande et des Iles Britanniques. Si bien qu'à l'avant, une descente froide s'engouffre furtivement jusqu'à la Péninsule Ibérique contribuant ensuite à l'isolement d'une vaste goutte entre l'Espagne et l'ouest de la Méditerranée. L'alimentation froide sera très vite coupée, et ne subsistera surtout entre dimanche à la mi-journée et lundi matin.

Une des conséquences de ce décrochage d'air froid occidental, c'est des remontées douces et humides de méditerranée dans le sud-est et l'est entre dimanche et lundi.


Une dépression de surface pourrait se constituer de nouveau sur le Golfe du Lion dimanche attisant à l'avant sur l'est de PACA un flux de sud à sud-est humide en basses couches augurant d'une convergence humide entre les Maures, l'Estérel et l'ouest des Alpes Maritimes. L'aspect "forçage orographique" serait encore bien présent avec le rôle des reliefs. De la vallée du Rhône au Jura, on aurait aussi de la convergence entre un vent de sud à sud-est près du sol qui rencontrerait plus au nord et à l'ouest un vent de composante nord. Faut rappeler qu'en présence d'un vent de sud-ouest en altitude, d'un vent de sud-est près du sol, de convergences de vent près du sol actionnées par la dépression de surface, cela favorise des pluies abondantes. Le facteur dégradant est également aussi la faible mobilité du petit système dépressionnaire et de l'afflux d'air doux et humide. 

Dernier point le plus tendu de cette prévision, c'est la possibilité d'isothermie dimanche dans la journée entre la Normandie et le pays haut Lorrain avec des chutes de neige qui pourraient se mêler à la pluie passagèrement jusqu'en plaine sous l'occlusion de la perturbation. Là dessus, les modèles sont tous très loin d'être accordés et le doute est permis. 


CONSEQUENCES (par ordre chronologique) :

- Dimanche : Les pluies auront débuté dès la nuit de samedi à dimanche en vallée du Rhône remontant jusqu'au Jura, elles s'organiseront sur PACA et notamment les secteurs inondés le week-end dernier. Un risque orageux transparait notamment au bord de la méditerranée entre Bouches du Rhône et Alpes Maritimes, cela pourrait influer sur les cumuls de pluie attendus. Les pluies s'espaceront ensuite dans la nuit de dimanche à lundi. 
On peut redouter des cumuls de pluie autour de 100 - 150 mm sur les secteurs déjà inondés précédemment comme vers le sud, l'est du Var ainsi que l'ouest des Alpes Maritimes. L'effet orographique jouera avec des pluies qui pourront se concentrer sur le vallée de l'Argens notamment. Des débordements et de nouvelles inondations sont à redouter même si cet épisode sera beaucoup moins alarmant que le précédent. Le souci c'est qu'avec des sols gorgés d'eau et des terrains meubles, les moindres pluies font appréhender des réactions immédiates des cours d'eau. Attention également à des glissements de terrain.

La carte des cumuls de pluie ci-dessus est postée à titre indicatif et à ne pas prendre au pied de la lettre notamment en terme de localisation, mais cela montre à nouveau le potentiel précipitable avec des lames d'eau pouvant atteindre fréquemment les 100 mm et parfois les dépasser. Dans le détail, ça reste à affiner et le modèle Arome de Météo France pourrait permettre demain justement de peut être préciser un peu plus.
Les chutes de neige pourront être abondantes au dessus de 1000 mètres d'altitude notamment sur les Préalpes et plus tard dans la journée sur les massifs intérieurs des Alpes (qui auront été foehnés auparavant). Par contre contrairement à l'épisode précédent, les Alpes frontalières seront beaucoup moins servis avec des quantités modestes à attendre. La limite pluie neige sera très fluctuante (plutôt 1000 mètres parfois plus bas même sur les Préalpes, 1300 mètres environ sur les massifs intérieurs, 2000 mètres environ sur les Alpes frontalières). 
Comme dit précédemment, on surveillera quelques possibles chutes de neige se mêlant à la pluie entre la Normandie et le pays haut Lorrain (tout dépendra de l'activité de l'occlusion et si elle est capable d'engendrer des phénomènes d'isothermie, et de la pénétration de l'air froid par le nord). 

- Lundi : Le flux de nord sera bien installé avec un asséchement généralisé de la masse d'air. Les grisailles seront tout de même bien présentes du sud-ouest au nord-est. Au nord de la Seine ainsi que vers les frontières du nord-est, des gelées seraient présentes par endroit au profit d'un ciel plus clair et d'un vent moins fort qu'ailleurs sur le territoire. On peut attendre des valeurs jusqu'à -2/0°C. Le vent renforcera la sensation de froid en journée un peu partout avec souvent de 3 à 10°C en températures maximales. A affiner tout de même

- Mardi, mercredi, jeudi : Au fil de ces 3 jours, les grisailles seraient de moins en moins nombreuses avec un léger flux continental s'installant. Le vent serait de moins en moins présent aussi avec des gelées se généralisant en plaine sous ciel clair la nuit. Les températures seraient fréquemment au petit matin entre 0 et localement -5°C. En journée, on aurait souvent de 3 à 9°C. A noter de l'instabilité possible sur la Corse et éventuellement par débordement sur le Roussillon également. La prévision pour ces 3 jours, reste notablement à préciser car il faudra affiner la couverture nuageuse (les nuages bas), la puissance du vent et l'orientation réelle des flux en altitude et près du sol. Mais même si l'advection froide d'altitude aura été limitée auparavant, à cette époque de l'année en cas de ciel clair, de vent faible, il ne faut pas grand chose pour que les températures baissent franchement grâce à l'inertie ambiante. 

Une mise à jour de ce bulletin est susceptible d'avoir lieu juste avant l'épisode de fortes pluies dans le sud-est. 




 

Fabien DELACOUR

Lien :?

  • 0
    • j'aime
    • Qui aime ça ? »
  • 0
    • je n'aime pas
    • Qui n'aime pas ça ? »
  •  
 

Réagissez, commentez !

  • Aucun commentaire pour l'instant